bopen

Histoire du Shiatsu

Shiatsu-Kanji-sans-fondDe tout temps à travers le monde l’homme à développé des techniques corporelles pour soigner, soulager ou détendre.

Si l’on en croit la tradition, l’Inde aurait été le berceau de toutes ces disciplines corporelles de bien-être. Enseignées par des moines boudhistes, ces techniques se propagèrent d’un côté vers la Birmanie, le Cambodge, le Laos et la Thaïlande, de l’autre vers la Chine où elles se modifièrent sous l’influence conjuguée du Taoïsme et du Confucianisme.

Au 6ème siècle environ, le Japon à son tour fut touché par ce phénomène, le Kampô vit le jour, médecine dérivée de la médecine traditionnelle chinoise, ayant recours au massage, à l’acupuncture, à la moxibustion et aux plantes. La partie massage physique et énergétique du Kampô devint le Anma ou Amma. Cette discipline procédait par vibrations, percussions et étirements. Au fur et à mesure la technique, chinoise à l’origine, devint japonaise et connut son apogée à l’époque EDO (1616-1867). 

A la demande du gouvernement de l’époque, cette dernière spécialité fut réservée aux non-voyants et évolua en une sorte de massage relaxant dénué de toutes connotations médicales. Il faut attendre la dynastie MEIJI (1868) pour que le Amma, privilégiant cette fois-ci la “pression”, fasse à nouveau son apparition dans un contexte plus médical. Cette pratique prit alors le nom de SHI-ATSU (pression des doigts) et c’est seulement en 1954 que le SHIATSU NAMIKOSHI fut reconnu officiellement par le Ministère japonais de la Santé comme une médecine à part entière. 

Le shiatsu a été créé au japon par le maître Tokujiro Namikoshi qui l’a diffusé de par le monde avec son fils Toru Namikoshi.

 

pict_tokujiro

 

C’est à l’âge de 7 ans qu’il commença à développer sa technique, tentant alors de soulager sa mère qui souffrait de polyarthrite rhumatoïde.
Il a constaté qu’elle se sentait mieux lorsqu’il usait de pression avec ses pouces au lieu d’effleurement et de massage. Ses maux ont finalement disparu et elle a vécu en très bonne santé jusqu’à l’âge de 88 ans. Cette expérience fut à l’origine de la thérapie Shiatsu. Tokujiro Namikoshi étudia ensuite de manière approfondie le corps humain. Il cartographia les points de pression de Shiatsu de tout le corps, détermina les fondements anatomiques et physiologiques de la thérapie Shiatsu, et ouvrit en 1925 un premier institut où il forma ses premiers élèves.
Dans les années 1940, il fonde l’Institut Japonais de Shiatsu, actuel Japan Shiatsu College, qui reçut en 1957 l’agrément officiel du ministère de la Santé.

 

 

 

Points-Shiatsu

Points Shiatsu Namikoshi